Moi CL.jpg

Plusieurs questions font l’objet de débat et de réflexion lorsqu’il s’agit de consommation.

 

Loto-Québec nous disait que de gagner le gros lot au 6/49 ne change pas le monde, sauf que…

 

On peut quand même dire que l’argent procure l’aisance d’acquérir ce que l’on désire. Êtes-vous un consommateur responsable ?

 

Encore faudrait-il qu’il y ait un consensus sur la définition de consommateur responsable pour y répondre.

Avez-vous tendance à garder un tas de choses au cas où elles vous seraient utiles ou faites-vous régulièrement le ménage pour vous départir de ce que vous n’utilisez pas ?

 

Ayant été élevée dans une famille prévoyante, j’ai longtemps été dans cette première catégorie.

 

Au cours de mes études universitaires à l’extérieur, j’ai eu à déménager à quelques reprises et certaines boîtes « d’au cas où » restaient scellées entre les déménagements.

 

Un jour, j’ai lu un article qui mentionnait que si un vêtement n’avait pas été porté depuis au moins deux ans, qu’il fallait s’en départir : c’est là, que ma réelle réflexion sur la consommation a commencé.

 

À l’instar de Pierre-Yves McSween, l’auteur du livre « En as-tu vraiment besoin », vous demandez-vous si un bien est vraiment nécessaire avant de vous le procurer ?

 

Sans donner dans la simplicité volontaire, il est bon de se questionner sur ses besoins et les achats qui en découlent.

 

C’est souvent en période de creux budgétaire que l’on a le réflexe de faire cet exercice.

 

La venue des nouvelles technologies a largement contribué à la mondialisation par une circulation plus facile des idées et de l’information et l’accessibilité des produits sur Internet.

Les consommateurs sont de plus en plus exigeants. Ils recherchent le meilleur produit au meilleur prix et veulent qu’il soit livré en 24 heures !

 

Ces exigences ont un impact sur les choix opérationnels des entreprises qui fournissent ces biens et services pour demeurer concurrentielles, notamment le lieu et les procédés de fabrication, l’âge des employés et leurs conditions d’emploi et le recours à la robotisation.

Que vos souliers aient été fabriqués par des enfants, qu’une usine près de chez vous ait déménagé dans un pays où la main-d’œuvre est moins dispendieuse ou qu’un fabricant opte pour un procédé plus économique, mais néfaste pour l’environnement ont-ils un impact sur vos décisions d’achat ?

 

Ce qui est économique individuellement ne l’est pas toujours socialement.

 

J’ai pensé à un concept de site Internet où je vous partage mes découvertes et mes références quant aux plateformes variées portant sur de superbes aubaines, de rabais avantageux, des gratuités, des conseils judicieux, des informations pertinentes, des trucs variés, des adresses utiles et bien plus !

Chantal Ladouceur

Ladouceurement Vôtre !

Janvier 2020