Rechercher

Êtes-vous davantage pour « l’achat local » ou « la mondialisation » ?

Que vos souliers aient été fabriqués par des enfants, qu’une

usine près de chez vous ait déménagé dans un pays où la

main-d’œuvre est moins dispendieuse ou qu’un fabricant opte

pour un procédé plus économique, mais néfaste pour l’environnement,

ont-ils un impact sur vos décisions d’achat ?


Quelle est votre définition de la mondialisation ?


La clé de la croissance économique ?


Ou


L’affaiblissement et la perte de son peuple ?



Selon une enquête menée par la Banque de développement du Canada, un faible pourcentage de Québécois ferait l’effort d’acheter des produits locaux, bien qu’il s’agisse d’une importante source de revenus pour leur région.


L’enquête révèle que pour près des deux tiers des consommateurs, le principal facteur décisionnel d’achat serait que le prix.


Opteriez-vous pour des fraises américaines à 2,99$ ou les fraises québécoises du coin à 6$ ?

J’adore consulter « Protégez-vous » avant de procéder à l’achat d’un item dont je ne suis pas certaine de l’efficacité, du prix à payer, de la durabilité, etc. Je vous invite donc à lire ce qu’il a été préparé pour le consommateur sur le sujet.


Comment et où trouver ces produits faits d'ici ?

L'achat local, c’est quoi au juste ?







Acheter québécois, mission possible

Les facteurs qui motivent l’achat local sont multiples et légitimes.


Selon Registre Québec et l'institut de la statistique Québec (gouvernement) 49,6% des entreprises québécoises possèdent leur propre site web et à peine 12,5% font du commerce électronique.

Institut de la statistique du Québec


Selon Statistique Canada, comment les canadiens dépensent-ils en ligne ?

Ce qui est économique individuellement ne l’est pas toujours socialement !






0 vue0 commentaire
2020 ©®™ Copyright. Ce site appartient à Ladouceurement Vôtre !